dimanche 26 mars 2017

De profundis (De l'océan de honte)

Confus et honteux à la vue de la multitude de ses péchés, empoigné par une vive douleur, le pauvre pécheur adresse à son Sauveur un appel suppliant pour qu'il le tire de son lamentable état. Considérant donc qu'aucune de ses iniquités n'est cachée aux yeux de son Juge souverain, il le prie de n'avoir égard qu'à sa bonté paternelle et non aux rigueurs de sa justice. Espérant ainsi de lui miséricorde et pardon, il retrouve la paix de l'âme, et maudissant à jamais le péché qui fut la source de son malheur, il béni son Rédempteur qui seul a pu le sauver de son naufrage par le sacrifice qu'il fit de sa propre vie.

Cantique chanté intégralement avec partition vocale affichée :

 




Couplet musical en boucle pour accompagner les chanteurs :

 

- Version 1 (orgue seul) 



- Version 2 (orgue + mélodie à la guitare électrique avec effet de distorsion)




Paroles du cantique :

 

1
De l'océan de honte
Où mon cœur est plongé,
Vers vous, ô Seigneur, monte
L'appel du naufragé.
Et cette voix qui clame
Sa douleur, son effroi,
C'est la voix de mon âme :
Seigneur, écoutez-moi.

2
En vous, point de refuge
Pour nos iniquités.
Qui soutiendra, grand Juge,
Vos regards irrités ?
Mais vous êtes, bon Maître,
Et douceur et pardon :
Votre enfant peut-il être,
Seigneur, dans l'abandon ?

3
J'espère dès l'aurore
En ce pardon divin.
Au soir, j'espère encore :
J'espère ainsi sans fin.
Que votre cœur accorde
A mon cœur aujourd'hui,
Et sa miséricorde
Et son puissant appui.

4
Toute grâce et clémence
Vient de vous, Roi du Ciel ;
Pardonnez son offense
A l'enfant criminel.
Péché, qui fut mon crime,
Sois maudit par mon cœur ;
Si l'homme est ta victime,
Il a son Rédempteur !